Douleurs et anxiété pendant un traitement contre le cancer : est-ce irrémédiable ?

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Soulagez la douleur, gérez l’anxiété

La douleur pendant le traitement contre le cancer

Garder une qualité de vie pour les patients atteints de cancer est importante. Cela veut dire apprendre à gérer la douleur qui est généralement profondément liée à la peur : bon nombre de patients craignent la douleur qui peut accompagner l’évolution de leur maladie.

N’ignorez pas la douleur !

La douleur peut être causée par la maladie elle-même et/ou par le traitement mis en œuvre, dans le cas d’une chimiothérapie par exemple. Il est important d’en parler. Ce n’est pas le moment de serrer les dents, car la douleur peut entraver le processus de guérison. Consultez votre équipe médicale pour bénéficier d’un traitement approprié pour soulager la douleur1.

La douleur peut s’accroître avec le temps : la dépression, l’anxiété, la solitude, l’ennui, la fatigue et l’insomnie ont tendance à accroître le niveau de douleur1. Ainsi, les personnes souffrant d’un ou plusieurs de ces troubles peuvent la ressentir plus fortement. Certains patients aux prises avec une douleur prolongée ou chronique ne s’y « habituent » jamais. Pire, ils voient parfois leur douleur s’intensifier1. Par conséquent, il est particulièrement important de prendre un traitement efficace pour la soulager.

Conseil : tenez un « journal de bord de la douleur »

Il peut s’avérer utile de tenir un « journal de bord de la douleur » : consignez les moments où la douleur se manifeste, sa localisation, son intensité et les causes possibles. Cela peut aider votre médecin à vous prescrire le bon traitement anti-douleur. 

Comment affronter ses angoisses ?

Pour surmonter les peurs et les inquiétudes liées au cancer ou à son traitement, il est utile de s’informer du mieux possible. Certaines craintes peuvent être le fruit d’idées reçues et de renseignements obsolètes ou erronés. Apprenez à connaître votre cancer afin de distinguer le vrai du faux. Cela vous donnera la confiance nécessaire pour prendre une part active dans les décisions concernant votre traitement.

Conseil : emportez quelques affaires « de première nécessité »

Il est souvent utile d’instaurer un rituel en allant suivre son traitement. Prévoyez un sac avec quelques objets dont vous pourriez avoir besoin, comme un livre pour faire passer le temps, et d’autres effets personnels qui ont une importance à vos yeux. Il peut s’agir d’une photo de famille, d’un bijou à forte valeur sentimentale ou d’une peluche qui vous offre un peu de réconfort. Cela vous aidera à vous détendre et à puiser la force nécessaire.

Source

1. La Ligue contre le cancer (mars 2016). Comment prévenir et soulager la douleur pendant un cancer ?

Partager cette publication

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Articles Similaires