Après un diagnostic de cancer : quelle est la suite ?

Bien que les chances de guérison ne cessent d’augmenter, la plupart des personnes redoutent d’apprendre qu’elles ont un cancer. Pour tous les patients, une telle nouvelle constitue avant tout un choc énorme, celle-ci pouvant bouleverser leur vie du jour au lendemain. Le chemin jusqu’à l’acceptation de la maladie est souvent long. Dans cet article, vous trouverez comment les personnes concernées et leurs proches peuvent faire pour mieux appréhender le diagnostic du cancer et faire face ensemble à la maladie.

Coping, ou comment faire face à la maladie

Souvent, le cancer ne s’accompagne pas seulement de changements physiques et extérieurs. Un changement de personnalité est également normal après un cancer, car le quotidien se retrouve la plupart du temps complètement bouleversé, les consultations médicales et les séances de traitement venant s’ajouter aux obligations familiales et professionnelles. Cela peut sembler écrasant pour beaucoup de patients, surtout au début, et les mettre à rude épreuve. Pourtant, une fois le choc du diagnostic passé, les personnes concernées et leurs proches commencent progressivement à s’adapter à cette nouvelle situation et à trouver des stratégies pour faire face aux défis que représente la maladie. On appelle ce processus de gestion de la maladie « coping » (de l’anglais to cope, qui signifie faire face).1

La façon de gérer la maladie est propre à chaque personne et dépend également souvent du diagnostic et du degré de la maladie. Il est donc tout à fait normal qu’une personne ait plus de facilité qu’une autre à parler du cancer, ainsi que  des peurs et des émotions qui l’accompagnent. Prenez le temps qu’il vous faut pour digérer la nouvelle de la maladie. Il est désormais important de savoir identifier vos sentiments et vos besoins, et de vous concentrer sur les choses qui vous font du bien. Peut-être souhaiteriez-vous passer plus de temps en famille ou entre amis ou au contraire être seul un moment pour rassembler vos pensées en paix. Soyez honnête avec vous-même et avec vos proches et n’ayez pas peur de demander de l’aide pour faire face au cancer. Dans notre article « Cancer : comment en parler ? » , nous avons compilé quelques conseils à votre attention qui ont pour but de vous encourager à aborder activement le thème du cancer avec votre entourage et à exprimer vos besoins, mais aussi vos limites.

Mots de réconfort : ne pas forcer la personne atteinte d’un cancer à avoir une attitude positive

Lorsque les patients ont du mal à faire face au diagnostic de cancer, on leur donne souvent des conseils du type : « Sois positif et tout ira mieux. » Toutes les personnes concernées savent pourtant que cela est plus facile à dire qu’à faire. En raison de ces conseils bien intentionnés, de nombreuses personnes atteintes de cancer subissent une pression supplémentaire lorsqu’elles n’arrivent pas à adopter une attitude optimiste.2 Or, ce sont parfois de petites phrases ou de simples questions telles que « Comment ça va ? » ou « Comment puis-je t’aider ? » qui apportent du réconfort aux personnes atteintes d’un cancer et qui leur montrent de manière empathique qu’elles ne sont pas seules avec leurs inquiétudes et leurs peurs.

De la même manière, les patients ne doivent pas dire qu’ils se « battent » contre la maladie s’ils ne sont pas à l’aise avec cela. Ils ne doivent pas se forcer à avoir une telle attitude. En effet, aucune étude réalisée à date n’a pas permis de démontrer qu’une attitude mentale donnée pouvait avoir un effet positif sur l’évolution de la maladie.3 Si vous avez un cancer, choisissez la voie qui vous convient le mieux et qui vous aide à faire face à la maladie.

Gérer la peur du diagnostic de cancer et du cancer

Lorsque l’on apprend de son médecin traitant qu’on est atteint d’un cancer, la peur est une réaction compréhensible. Le diagnostic de cancer peut avoir un impact énorme sur le mental car il procure à la plupart des patients un sentiment d’insécurité. Au début, surtout, les patients n’ont aucune idée de ce qui les attend et de la façon dont la maladie ou les traitements vont se dérouler. Souvent, ils se posent également la question suivante : Et si je ne me rétablis pas ?

Lors d’un entretien, le psycho-oncologue Alf von Kries nous a donné les conseils suivants : « Réfléchir à la façon dont on a géré par le passé une nouvelle traumatisante et que l’on peut transposer à la situation actuelle peut apporter une aide. » Il vous est en effet certainement déjà arrivé de surmonter une crise physique ou psychique. Essayez de vous souvenir de ce qui vous a aidé à traverser cette épreuve et à gérer votre peur. Peut-être que vous pourriez à nouveau faire appel à ces ressources.

Voici quelques conseils pour apprendre à gérer sa peur4,5 :

  • Acceptez cette peur comme étant la réponse légitime de votre corps à une telle nouvelle et essayez d’identifier ce que vous craignez exactement.
  • Informez-vous sur la maladie et les traitements possibles. Souvent, cette peur vient du fait que les patients ne sont pas suffisamment informés sur la maladie et ne sont donc pas en mesure de comprendre ce que ce diagnostic signifie pour eux et leur quotidien. Demandez conseil à votre médecin et sollicitez également éventuellement un deuxième ou un troisième avis si vous avez l’impression de ne pas avoir obtenu suffisamment d’informations de la part de votre médecin traitant.
  • Demandez de l’aide à votre entourage en fonction de vos besoins.
  • Trouvez des personnes partageant les mêmes préoccupations que vous, par exemple au sein de groupes d’entraide ou sur les forums Internet. Échanger avec des personnes qui traversent ou ont traversé la même épreuve que vous peut être d’une grande aide pour faire face à la maladie.
  • Différentes techniques de relaxation comme le qi gong, le tai-chi, le yoga, le training autogène ou la relaxation musculaire progressive peuvent vous aider à mieux gérer les préoccupations et les douleurs liées au cancer ou au traitement.

Une aide pour les proches

Pour la famille et les amis aussi, il peut être très difficile de faire face au cancer de l’un de leurs proches. Ceux-ci mettent souvent leurs propres besoins de côté pour soulager la personne atteinte de cancer. Mais pour pouvoir être un véritable soutien pour celle-ci, les proches doivent également veiller à leur propre bien-être. Après l’annonce de la maladie, certains conjoints déclarent même forfait, soit parce qu’ils ne savent pas comment gérer la situation, soit parce qu’ils se retrouvent dans une situation de surmenage ou qu’ils veulent simplement se protéger. Les personnes atteintes d’un cancer se sentent alors souvent délaissées, ce qui rajoute une charge émotionnelle.

Dans ce genre de situations, les psycho-oncologues peuvent aider la personne malade ainsi que ses proches à mieux gérer les préoccupations et les peurs et à résoudre les situations de conflit. En parallèle, des aides financières peuvent être décidées par les commissions sociales des Comités départementaux de la Ligue contre le Cancer au regard du besoin de la personne sur dossier de demande rempli par une assistante sociale. Cela peut par exemple être utile lorsque la personne atteinte du cancer ne peut plus exercer une activité professionnelle à temps plein pendant son traitement et que la famille a alors besoin d’une aide financière.6 Contactez le Comité départemental de la Ligue de votre lieu de résidence. Il vous donnera toutes les informations concernant les démarches à suivre pour faire votre demande et répondra à toutes vos questions.

Si cet article vous a intéressé, nous vous invitons également à lire l’article « Prendre la mesure de l’aspect psychologique du cancer » : https://mesmomentsprecieux.fr/vivre-avec/prendre-la-mesure-de-laspect-psychologique-du-cancer/

Sources

1. Processus de faire-face (coping), stratégies d’adaptation. https://fad.univ-lorraine.fr/pluginfile.php/23857/mod_resource/content/1/co/Processus_Faire_Face.html

2. 15 conseils pour mieux vivre son cancer au quotidien – Voix des patients. https://www.voixdespatients.fr/15-conseils-pour-mieux-vivre-son-cancer-au-quotidien.html

3. Diagnostic de cancer. Quelle est la suite des événements ? https://www.die-wertvollen-momente.de/blog/leben-mit-krebs/diagnose-krebs-wie-geht-es-weiter

4. Faire face au diagnostic de cancer. https://www.krebsgesellschaft.de/onko-internetportal/basis-informationen-krebs/leben-mit-krebs/alltag-mit-krebs/umgang-mit-der-diagnose-krebs.html

5. Cancer : comment gérer ses peurs – Fondation contre le cancer. https://www.cancer.be/sites/default/files/publication/4-3-6-fr-cancer-comment-gerer-ses-peurs-09-2015.pdf

6. Les aides financières et autres aides matérielles – La Ligue contre le cancer. https://www.ligue-cancer.net/article/27999_les-aides-financieres-et-autres-aides-materielles

Partager cette publication

Articles Similaires