Cancer et coronavirus : informations importantes pour les patients et leurs proches

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Pour de nombreux patients atteints d’un cancer, les mesures mises en place pour lutter contre le coronavirus ont bousculé le rythme et la qualité de vie et ont soulevé de nombreuses incertitudes. Pour réduire ces dernières, nous avons rassemblé dans cet article les réponses aux questions fréquemment posées concernant le coronavirus. Nous vous présentons également les précautions que peuvent prendre les patients atteints d’un cancer et leur entourage afin de se protéger d’une potentielle infection.

Un nouveau coronavirus, également appelé SARS-CoV-2 ou COVID-19 : de quoi s’agit-il ?1,2

Le coronavirus a été identifié pour la première fois en décembre 2019. Jusqu’à présent, il n’existe aucune preuve directe de l’origine de la pandémie. Le virus tire son nom de son aspect : il ressemble en effet à une couronne (« corona » : couronne en latin). Depuis février 2020, il est également appelé SARS-CoV-2. Ce terme fait référence à la maladie que le virus peut engendrer, à savoir le syndrome respiratoire aigu sévère (en anglais, severe acute respiratory syndrome). La maladie est aussi désignée par le terme COVID-19. Contrairement à l’agent pathogène du SRAS auquel il est étroitement lié et qui a été initialement identifié en 2002, ce coronavirus est transmissible avant l’apparition des premiers symptômes. Certaines personnes présentent même une évolution asymptomatique de la maladie. Par conséquent, cela rend plus difficile l’interruption des chaînes d’infection.

Quels sont les symptômes de la COVID-19 ?1,2

Ils sont divers. Les symptômes les plus fréquents sont les suivants : fièvre (> 38 °C), toux, maux de tête, douleurs au niveau des membres, fatigue et maux de gorge. Une perte du goût et de l’odorat ou un essoufflement peuvent également être observés. Toutefois, les patients ne développent que des symptômes légers dans environ 80 % des cas.3 Environ 1 patient sur 5 contractant la COVID-19 souffre de complications, comme des infections des voies respiratoires et une pneumonie, des pathologies des systèmes nerveux et cardiovasculaire, et des affections cutanées. Une évolution vers des formes graves de la maladie a été observée, en particulier chez les patients à risque.4 Ceux-ci incluent les personnes âgées de plus de 70 ans et celles présentant des maladies chroniques ou fragilisant leur système immunitaire.4 Cela s’explique par le fait que leur système immunitaire ne fonctionne souvent pas suffisamment et, par conséquent, que la réaction de protection contre les infections comme la COVID-19 fait souvent défaut. Cette réaction de protection ou « réponse immédiate » du corps est la fièvre. Le rôle de la fièvre est de prévenir les dommages causés par les agents pathogènes qui envahissent l’organisme. De ce fait, les patients à haut risque sont plus vulnérables aux infections en général et donc aux infections par le coronavirus.4

En tant que patient atteint d’un cancer, faites-vous partie des personnes à risque ?

Outre les maladies chroniques des voies respiratoires ou des poumons, les pathologies cardiaques, l’hypertension, le diabète ou encore la prise d’immunosuppresseurs, le ministère des solidarités et de la santé considère le cancer, chez les personnes sous traitement pouvant diminuer leur défenses immunitaires, comme l’un des facteurs de risque pouvant engendrer une forme grave de la COVID-19.5

En effet, le cancer en soi, mais aussi son traitement, peuvent affaiblir le système immunitaire. Les patients atteints d’un cancer peuvent présenter un système immunitaire affaibli, en particulier dans les cas suivants :

– Leucémies, lymphomes en cas de maladie active  

– Faible numération de globules blancs

– Faibles taux d’immunoglobulines

– Inhibition à long terme du système immunitaire, causée par exemple par la cortisone  

– Transplantation allogénique de cellules souches et autres thérapies cellulaires

Cela signifie également que tous les patients atteints d’un cancer ne présentent pas nécessairement un affaiblissement de leur système immunitaire. Tant que la maladie est bien contrôlée et que le traitement initial a été mené à terme avec succès, il n’y a pas de risque accru d’infection par le coronavirus.

L’Institut national du cancer a rassemblé des questions vous permettant d’évaluer si vous faites partie des personnes à risque et s’il vous est recommandé de vous faire vacciner ou si êtes éligible à une troisième dose de vaccin. Dans tous les cas, n’hésitez-pas à vous rapprocher de  votre médecin traitant pour évaluer votre système immunitaire et vérifier si vous prenez des médicaments pouvant l’affaiblir.

Est-il préférable de reporter le traitement de mon cancer à cause du coronavirus ?

Le ministère des solidarités et de la santé recommandent aux patients concernés de ne pas décaler le traitement prévu dans la mesure du possible. Pour les patients atteints d’un cancer, les bénéfices d’un traitement planifié et raisonnable sont généralement supérieurs au risque de contracter le coronavirus. Ainsi, les patients suivant un traitement efficace ont souvent moins d’infections que ceux dont la maladie n’est pas contrôlée par un traitement.

Si vous êtes atteint d’un cancer chronique ou si la maladie est bien contrôlée, vous pouvez décider, en concertation avec votre médecin, si un report de votre traitement est pertinent. Il en va de même pour les visites de suivi.

Votre médecin mettra en balance les bénéfices du traitement anticancéreux et les effets secondaires possibles, et évaluera votre risque de contracter la COVID-19. Quoi qu’il en soit, vous devez toujours demander un avis médical.

En tant que patient atteint d’un cancer, comment pouvez-vous vous protéger ?

Le coronavirus peut se transmettre d’une personne à l’autre par projection de gouttelettes ou contact avec des surfaces souillées. La transmission par aérosols (noyaux de condensation en suspension dans l’air) est également possible.6

Pour vous protéger contre le coronavirus, l’OMS a établi des mesures barrière qui s’appliquent tant aux personnes en bonne santé qu’à celles atteintes d’un cancer.7

  1. Distanciation physique : pour vous protéger et protéger les autres de l’infection par le SARS-CoV-2, vous devez maintenir une distance d’au moins 1 mètre entre vous et les autres pour réduire le risque d’infection lorsque vous toussez, éternuez ou parlez. Gardez une distance encore plus grande entre vous et les autres lorsque vous êtes à l’intérieur. Plus vous êtes éloigné, mieux c’est.
  2. Hygiène : toussez ou éternuez dans un mouchoir et jetez-le, lavez-vous les mains régulièrement et soigneusement avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon, aérez les espaces clos plusieurs fois par jour et assurez-vous que votre logement reste dans un bon état de propreté.
  3. Port quotidien du masque : couvrez-vous le nez et la bouche avec un masque pour réduire la propagation de gouttelettes contenant le coronavirus.

Dans les espaces clos, en groupes ou dans la foule, ou lors de conversations, le risque d’infection est particulièrement élevé, ce qui rend le respect de ces règles d’autant plus important.

Si, en tant que patient atteint d’un cancer, vous faites partie des personnes à risque, vous devez respecter les règles d’hygiène en toutes circonstances, ainsi que rappeler à vos proches et à vos colocataires qu’il est particulièrement important pour vous de vous protéger d’une infection.

Pour vous qui êtes touché par le cancer, les conseils suivants peuvent également être utiles pour vous protéger :

  • Évitez de faire vos courses aux heures de forte affluence.
  • Demandez au préalable aux restaurants, en dehors des périodes de fermeture, s’ils suivent les mesures recommandées et quelle est la distance de séparation entre les tables.
  • Ne fréquentez que les endroits où les directives et les règles de distanciation sont respectées.
  • Évitez les foules.
  • Si possible, évitez tout contact avec les facteurs, les livreurs, vos voisins et vos amis.
  • Faites-vous livrer devant l’entrée de votre maison ou appartement.
  • Nettoyez les surfaces (salles de bains, cuisines, tables où vous déjeunez, bureaux) avec des désinfectants à base de chlore ou d’alcool.

En tant que patient atteint d’un cancer, une alimentation saine me protège-t-elle de l’infection par le coronavirus ?

Une alimentation saine à elle seule, sans respect des règles d’hygiène évoquée ci-dessus, ne suffit pas à vous protéger de l’infection. Toutefois, il est important que vous renforciez votre système immunitaire, pas seulement dans l’optique d’une éventuelle infection par le coronavirus. Consommez des aliments sains, frais et équilibrés. Faites régulièrement de l’exercice. Que pensez-vous d’une séance de yoga à la maison ou d’une promenade au grand air ? Même si vos séances de sport peuvent avoir été suspendues depuis le début de la pandémie, vous ne devez pas renoncer à faire de l’exercice. La pratique régulière d’une activité physique peut renforcer votre système immunitaire et réduire votre stress. Le stress ou le manque de sommeil peuvent aussi avoir un effet néfaste sur votre système immunitaire. Par conséquent, prenez bien soin de vous en cette période difficile !

En tant que proche d’un patient atteint d’un cancer, que pouvez-faire pour éviter de lui transmettre le coronavirus ?

En tant que proche d’une personne atteinte d’un cancer, il est d’autant plus important que vous suiviez les mesures de protection recommandées.7

  • Réduisez vos interactions sociales au minimum.
  • Gardez la distance minimale recommandée d’au moins 1 mètre entre vous et les autres.
  • Respectez les règles d’hygiène en cas de toux et d’éternuement, ou concernant le lavage des mains, et veillez à nettoyer minutieusement votre habitation.
  • Si vous ressentez les premiers symptômes de la maladie, par exemple si vous toussez, avez des maux de tête ou des douleurs dans les membres, contactez immédiatement un médecin ou un hôpital par téléphone ou par e-mail, et gardez vos distances avec votre proche atteint d’un cancer.
  • Si possible, optez pour le télétravail, contactez votre employeur pour discuter avec lui des autres options, ou utilisez vos jours de congés ou votre compte épargne-temps. De cette façon, vous pourrez réduire au minimum les contacts avec vos collègues et/ou vos clients.

En tant que patient atteint d’un cancer, quelles stratégies peuvent m’être utiles pour lutter contre la solitude ?

Le coronavirus exige la mise en place d’une distanciation, d’un couvre-feu voire d’un confinement. Pourtant, c’est précisément en période de crise que nous recherchons le soutien de notre famille et de nos amis. Pour éviter que la solitude n’ait un effet néfaste sur votre santé, nous vous présentons ci-dessous quelques stratégies pouvant vous permettre de combattre l’ennui et l’isolement.

  • Structurez votre quotidien : planifiez consciencieusement votre journée ou dressez un planning hebdomadaire avec des horaires fixes pour vous aider à trouver vos marques. Cela peut vous procurer un sentiment de paix et de sécurité, même dans les moments stressants.
  • Passez des appels vidéo : avec votre smartphone, votre tablette ou votre ordinateur, vous pouvez voir votre famille ou vos amis grâce aux appels vidéo. Tout ce que vous avez à faire, c’est de convenir d’une plateforme commune. Les services les plus populaires sont WhatsApp, Facebook Messenger, Skype, Wire, FaceTime ou Google Duo.
  • Renouez avec des personnes que vous avez perdues de vue : avez-vous des amis auxquels vous n’avez pas parlé depuis des années ? C’est le moment idéal pour les recontacter. Jetez un coup d’œil à votre carnet d’adresses.
  • Faites régulièrement de l’exercice au grand air ou à la maison : non seulement cela peut avoir un effet positif sur le corps et l’esprit, comme décrit précédemment, mais c’est également le moyen parfait de passer le temps.
  • Faites preuve de créativité : réalisez un tableau de visualisation personnel, par exemple. Qu’est-ce qui vous fait du bien, à quoi aimez-vous passer votre temps ? Couchez vos réponses sur le papier.
  • Profitez de l’aide disponible : êtes-vous particulièrement affecté par l’isolement et avez-vous besoin d’aide ? Des organisations comme La Croix rouge chez vous mettent en relation des personnes ayant besoin d’aide et des volontaires de manière simple et rapide. Il vous suffit d’appeler le 09 70 28 30 00 et de vous laisser guider !

Si cet article vous a intéressé, nous vous invitons également à lire l’article « Prévention et bilans de santé » : https://mesmomentsprecieux.fr/prevention/prevention-et-bilans-de-sante/.

Bibliographie

  1. Les réponses à vos questions sur la COVID-19 – Ministère des solidarités et de la santé ; https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/coronavirus/tout-savoir-sur-la-covid-19/article/reponses-a-vos-questions-sur-la-covid-19 ; dernière consultation le 25/08/2021.
  2. COVID-19 : ce qu’il faut savoir – OMS ; https://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/question-and-answers-hub/q-a-detail/coronavirus-disease-covid-19 ; dernière consultation le 25/08/2021.
  3. Coronavirus : quelles sont les séquelles du Covid-19 ? Doctissimo ; https://www.doctissimo.fr/sante/epidemie/coronavirus-chinois/sequelles-coronavirus ; dernière consultation le 25/08/2021.
  4. Covid-19 : Personnes à risques : réponses à vos questions – Ministère des solidarités et de la santé ; https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/coronavirus/tout-savoir-sur-la-covid-19/article/personnes-a-risques-reponses-a-vos-questions  ; dernière consultation le 25/08/2021.
  5. Coronavirus : qui sont les personnes fragiles ? Ministère des solidarités et de la santé ; https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/actualites-du-ministere/article/coronavirus-qui-sont-les-personnes-fragiles ; dernière consultation le 25/08/2021.
  6. Questions-réponses : Comment se transmet la COVID-19 ? OMS ; https://www.who.int/fr/news-room/q-a-detail/coronavirus-disease-covid-19-how-is-it-transmitted#:~:text=Le%20virus%20peut%20se%20propager,parle%2C%20chante%20ou%20respire%20profond%C3%A9ment ; dernière consultation le 25/08/2021.
  7. Maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) : conseils au grand public – OMS ; https://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/advice-for-public ; dernière consultation le 25/08/2021.

Partager cette publication

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Articles Similaires