Écrire un journal intime pour mieux traverser l’épreuve du cancer

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Dans bien des cas, les personnes atteintes d’un cancer ont beaucoup de mal à parler de leur maladie. Or, cela les empêche d’affronter leurs inquiétudes et leurs craintes et de discuter de leurs préoccupations avec leur entourage. Informer ses proches du diagnostic, même si l’on veut en fait les protéger et les familiariser en douceur avec la maladie, peut constituer une charge supplémentaire. Toutefois, se confier peut être source d’un réel réconfort. Gérer ses émotions et ses doutes sans l’aide de personne n’est pas une solution. C’est pourquoi certains médecins et patients atteints d’un cancer recommandent de tenir un journal intime pour y inscrire ses sentiments. Découvrez ici en quoi cela peut vous aider et les clés pour vous lancer.

Motivation : pourquoi tenir un journal intime après l’annonce du diagnostic ?

Coucher ses expériences traumatisantes sur le papier permet de mieux les comprendre. James Pennebaker, professeur de psychologie à l’Université du Texas (États-Unis), est un fervent adepte de cette approche. Dans les années 1980, il a mis au point la technique de « l’écriture expressive » qui consiste à décrire son ressenti à propos d’un événement stressant lors de séances d’écriture d’au moins quinze minutes, sur trois ou quatre jours consécutifs. Des études montrent que ce simple exercice contribue à améliorer la santé physique et mentale1.

Beth Baugmann DuPree, chirurgienne spécialisée dans le cancer du sein et maître de conférences en chirurgie à l’Université de Pennsylvanie (États-Unis), est elle aussi convaincue des effets positifs de l’écriture pour surmonter un traumatisme. C’est pourquoi elle recommande à ses patientes atteintes d’un cancer du sein de tenir un journal2.

« Écrire ce que l’on ressent permet d’évacuer le stress, de se fixer des objectifs et de voir la vie sous un jour nouveau. » Beth Baughman DuPree, Pennsylvanie (États-Unis)

Si peu d’études se sont penchées sur les effets thérapeutiques de l’écriture chez les patients atteints d’un cancer, les résultats obtenus à ce jour suggèrent qu’exprimer régulièrement ses émotions par écrit permettrait d’atténuer les symptômes physiques et de réduire le nombre de visites médicales pour des problèmes liés au cancer3.

Il paraît donc intéressant d’examiner de plus près les effets de l’écriture.

En quoi tenir un journal intime peut-il aider les patients atteints d’un cancer ?

Tenir un journal intime peut être bénéfique de diverses façons :

  • mieux comprendre les situations stressantes : exprimer vos émotions et vos pensées par écrit vous permettra de vous remémorer ce que vous avez ressenti dans ces moments difficiles et de visualiser l’événement en lui-même, de façon à analyser votre réaction émotionnelle. Cela pourra vous aider à aborder avec plus de confiance des situations similaires à l’avenir4.
  • trouver des solutions plus facilement : une fois vos pensées mises en ordre, les problèmes vous sembleront moins insurmontables et vous réussirez plus facilement à prendre des décisions.
  • laisser libre cours à vos émotions : en réprimant les émotions négatives, nous les alimentons et leur donnons souvent plus de force. Il devient alors plus difficile de gérer la colère et la frustration, ce qui peut avoir des effets délétères sur le système immunitaire5. Or, il est d’autant plus important de prendre soin de sa santé physique et mentale lorsqu’on a un cancer. Tenir un journal intime vous donne la possibilité d’exprimer à nouveau vos sentiments, d’accepter la réalité telle qu’elle est avec ses bons côtés et ses côtés difficiles, et de profiter pleinement de la vie.
  • approfondir la réflexion personnelle : lorsque vous aurez exprimé ce que vous avez sur le cœur, vous pourrez regarder vos problèmes en face et faire preuve de franchise envers vous-même. Cela vous permettra de vous recentrer et de mener une réflexion personnelle en profondeur.

Quel type de journal intime tenir lorsqu’on est atteint d’un cancer ?

Tous les journaux intimes ne sont pas identiques. Il existe en effet plusieurs façons de tenir un journal pour y coucher ses pensées au quotidien. Choisissez celui qui vous convient le mieux pour faire face à votre cancer :

  • Le journal classique : on choisit généralement un joli carnet, illustré de son motif préféré, où l’on note ses pensées tous les jours, voire plusieurs fois par jour.
  • Le journal de gratitude : il sert à inscrire tout ce qui suscite en vous de la reconnaissance, afin de focaliser votre attention sur les petites choses précieuses de la vie et vous aider à vous sentir mieux et vous remonter le moral. Des études montrent que cet exercice de valorisation et de consignation des expériences positives contribue à améliorer le bien-être, réduire le stress et améliorer le sommeil6. Ce type de journal peut permettre aux personnes atteintes d’un cancer de retrouver du courage après le diagnostic.
  • Le calendrier : vous pouvez facilement transformer votre calendrier en journal intime, dès lors qu’il y a suffisamment d’espace pour vos notes. Ce format déjà structuré convient particulièrement aux novices.
  • Le journal alimentaire ou le journal de la douleur : Le journal alimentaire permet aux patients atteints d’un cancer de se rendre compte, entre autres, des aliments qui stimulent leur appétit. Dans ce type de journal, vous inscrivez tous les aliments et toutes les boissons que vous consommez, en précisant le moment de la journée et en indiquant si vous les avez bien tolérés ou s’ils ont été sources d’inconfort. Le journal de la douleur permet aux patients et à leur médecin de suivre les améliorations et d’évaluer l’efficacité du traitement antalgique. Que vous y notiez au quotidien les médicaments pris, l’intensité de la douleur ou votre état de bien-être général, cela vous aidera à y voir plus clair et à améliorer votre traitement.
  • Le journal numérique : si vous préférez pianoter sur un clavier, vous pouvez bien sûr tenir votre journal sur un ordinateur, une tablette ou un téléphone portable. Votre téléphone restant à portée de main, ce format offre l’avantage de pouvoir écrire dès que vous en ressentez le besoin et de consigner rapidement vos expériences.

Comment se lancer ?

S’il n’est pas toujours facile d’entreprendre une activité nouvelle, cela ne doit pas vous arrêter dans le cas d’un journal intime. Choisissez le format qui vous convient et adoptez une attitude positive : vous saurez très vite si vous aimez tenir un journal. L’important, c’est de se lancer. Installez-vous dans un endroit calme et prenez au moins 15 minutes pour écouter en pleine conscience vos pensées et vos émotions. Écrivez dès que vous vous sentez à l’aise, sans interruption. Il n’y a aucune règle à respecter. L’orthographe, la grammaire et le style passent au second plan7.

Par exemple, vous pouvez évoquer des moments de bonheur ou des expériences positives, tout en laissant aussi de la place à la colère, à la tristesse et à l’émotion. Capturez les idées ou les personnes qui vous inspirent. Formulez les désirs dictés par votre cœur et vos rêves dans la vie. Si vous souhaitez atteindre un objectif précis en matière de santé, l’écrire noir sur blanc peut vous aider à prendre conscience de cet objectif et à vous y tenir. Si une conversation avec un ami ou un message vous redonne du courage, inscrivez-le également dans votre journal. Vous pouvez bien sûr y ajouter des citations, des photos ou des souvenirs qui vous inspirent.

Conseils pour éviter la panne d’inspiration

Si vous rencontrez plus de difficultés que prévu à vous lancer dans l’écriture, voici quelques conseils :

  • Expliquez clairement pourquoi vous voulez écrire un journal intime. Cela vous orientera vers des sujets précis, par exemple : vos projets d’avenir, la liste des choses à faire quand vous aurez retrouvé la forme, vos moments de bonheur au quotidien, les activités qui améliorent votre bien-être, etc. Vous pouvez recenser les sujets à aborder dans votre journal et vous y reporter en cas de page blanche.
  • Demandez-vous ce que vous ressentez à cet instant précis. Expliquez dans votre journal ce qui vous a mis de bonne ou de mauvaise humeur.
  • Vous avez vécu une expérience extrêmement douloureuse et cela vous fait beaucoup souffrir d’écrire sur le sujet ? Rédigez à la troisième personne. Ce point de vue extérieur permet de prendre du recul et de renforcer votre sens interne de l’observation.
  • Les modèles de journaux intimes à remplir offrent également un moyen d’inspiration.
  • Respectez toujours le même rituel d’écriture :
    • Laissez libre cours à vos pensées devant une tasse de thé ou de café, en écoutant votre musique préférée.
    • Écrivez à heure fixe et ancrez ce rituel quotidien dans vos habitudes. Le matin est souvent un moment propice pour faire des projets ou se fixer des objectifs. Le soir est idéal pour se remémorer sa journée et coucher ses souvenirs sur le papier.

N’oubliez pas que vous écrivez uniquement pour vous et que personne d’autre ne lira votre journal. L’écriture vous aidera à faire face au diagnostic et à traverser l’épreuve du cancer. C’est un bon moyen d’évacuer la pression et d’accéder à ses propres sentiments.

Cancer : atteindre ses objectifs et reprendre courage grâce à son journal

L’écriture fait désormais partie intégrante de votre vie et vous noircissez régulièrement les pages de votre journal ? Si c’est le cas, prenez le temps de relire toutes les pensées et tous les souvenirs que recèle votre confident. Cette rétrospective permet souvent de se rendre compte du chemin parcouru et de constater que l’on va déjà beaucoup mieux. Votre journal offre une comparaison directe entre votre état d’esprit il y a un mois et votre vision actuelle des choses. Si vous avez défini des objectifs personnels, vous pouvez faire le point sur votre avancement et puiser du courage dans chaque progrès accompli. Grâce à votre journal, vous gardez les yeux rivés sur l’avenir3.

Parler de votre cancer avec vos proches

L’écriture ne doit pas vous servir d’excuse pour ne pas prendre le problème à bras-le-corps. Cet outil n’a pas uniquement pour but de vous aider à mieux vous connaître et à atteindre vos objectifs. Une fois que vous aurez pris davantage conscience de ce que vous ressentez, vous serez en mesure de mieux communiquer avec votre famille et vos amis, et d’exprimer vos souhaits. Après tout, si vous essayez de faire face au diagnostic par vous-même sans parler à personne, vos proches ne sauront pas comment vous épauler. Au final, c’est vous qui décidez ce que vous voulez partager et avec qui. Le cancer est une épreuve très personnelle, que chacun traverse à sa façon. Tenir un journal intime peut aider beaucoup de personnes, mais peut aussi ne pas convenir à tout le monde. Personne ne peut déterminer à votre place si vous pouvez puiser de la force et de l’énergie dans l’écriture. À vous de le découvrir…

Cet article vous a intéressé ? Nous vous invitons à lire également l’article « Les bienfaits de la lecture sur la santé : les effets positifs des livres » : https://mesmomentsprecieux.fr/vivre-avec/les-bienfaits-de-la-lecture-sur-la-sante-les-effets-positifs-des-livres/.

Références

  1. JW Pennebaker. Writing and Health: Some Practical Advice, dernière consultation le 18/02/2021.
  2. Beth DuPree. Founder and President of the healing consciousness foundation, illuminating the journey to healing, dernière consultation le 18/02/2021.
  3. Journaling, dernière consultation le 18/02/2021.
  4. Barclay LJ, Skarlicki DP. Healing the wounds of organizational injustice: examining the benefits of expressive writing. J Appl Psychol 2009; 94(2):511-23.
  5. Les émotions et le système immunitaire, dernière consultation le 18/02/2021.
  6. 5 bonnes raisons de tenir un journal de gratitude, dernière consultation le 18/02/2021.
  7. Pennebaker JW, Smyth JM. (2016). Opening Up by Writing It Down. How Expressive Writing Improves Health and Eases Emotional Pain. 2016, New York.

Partager cette publication

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Articles Similaires