Alimentation et cancer : comment gérer la perte de poids et d’appétit

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

La nourriture est le moteur du corps et de l’esprit. Cela est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit des patients atteints d’un cancer, pour qui l’alimentation joue un rôle de plus en plus important. L’adoption d’une nutrition saine peut en effet avoir des effets positifs sur le traitement1. Néanmoins, il ne faut pas laisser de côté le bien-être personnel et la santé mentale du patient. Vous trouverez dans cet article des informations sur les différents régimes possibles en cas de cancer, notamment sur le régime cétogène, ainsi que divers conseils pour retrouver le plaisir de manger et faire de l’alimentation une véritable source d’énergie pour votre corps et votre esprit !

La perte de poids liée au cancer

L’alimentation est le pilier de la forme physique et mentale. Les personnes suivant un régime sain et équilibré sont en meilleure forme et disposent de plus d’énergie. Cela permet de renforcer votre organisme en vue du traitement. Néanmoins, les symptômes concomitants et les effets secondaires peuvent nuire à votre alimentation au quotidien : sensation de lourdeur, altération du goût, nausées, diarrhées, inflammation de la bouche… Ces symptômes ne sont pas idéaux pour manger des repas complets et variés. C’est pourquoi certains patients perdent du poids. Si cela vous concerne, tâchez tout d’abord d’identifier la cause de cette perte de poids et de cette éventuelle malnutrition en concertation avec votre médecin. Vous pourrez ensuite suivre quelques recommandations qui ont été d’un grand secours pour d’autres patients. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Une bonne alimentation pour lutter contre le cancer

Une perte d’énergie et d’entrain peut rendre votre quotidien difficile et avoir des effets néfastes sur votre forme physique, notamment pendant votre traitement. En effet, le cancer engendre une hausse des besoins en énergie et en nutriments2. C’est pourquoi il est primordial d’adopter un mode de vie sain et une alimentation adaptée1. Pour obtenir des informations sur les régimes alimentaires et les différents aliments à privilégier pour les patients atteints d’un cancer, cliquez ici.

Gérer la perte d’appétit

La mauvaise humeur entraîne bien souvent une perte d’appétit, tandis que les instants de joie sont encore plus beaux lorsqu’ils sont partagés avec la famille et les amis autour d’un repas. Bon nombre de patients traversent de tels moments, durant lesquels ces quelques recommandations sont vite oubliées. Aujourd’hui, l’alimentation est souvent plus qu’une simple question d’apport énergétique. Elle joue un rôle essentiel dans la qualité de vie et le bien-être mental1. Ainsi, vos craintes vis-à-vis de votre traitement ont une incidence sur votre état psychologique, mais aussi sur votre appétit et donc votre alimentation. Dans ce contexte émotionnel difficile, certains patients ont du mal à suivre un régime équilibré et à prendre plaisir à manger.

Pourtant, de simples mesures peuvent suffire à retrouver de l’appétit. Vous pourrez les découvrir en détail ci-dessous :

  • Évacuer au maximum la pression du repas
  • Reprendre plaisir à manger
  • Tenir un journal de bord nutritionnel
  • Prendre conseil auprès d’un nutritionniste
  • Se creuser l’appétit en faisant de l’exercice
  • Se faire confiance et manger intelligemment

Évacuer au maximum la pression du repas

Afin de retrouver l’appétit, il peut s’avérer utile de ne pas se focaliser sur la nourriture en elle-même et de se libérer de toute forme de pression sociale ! N’ayez pas peur de mal faire les choses ou de perdre plaisir à manger sur une longue période. Vous ne devez pas vous sentir mal à l’aise si vous partagez moins de repas en famille dans un premier temps. Si vous pensez que votre comportement blesse certaines personnes, n’hésitez pas à garder votre part au congélateur. Car oui, il y aura des jours où vous vous sentirez mieux. Faites preuve de patience envers vous-même. Vous avez également la possibilité de prendre des compléments alimentaires, en accord avec votre médecin, au cas où vos repas ne suffiraient pas à couvrir les besoins de votre organisme. Il est également important de ne pas mettre la barre trop haut. Vous trouverez ici des conseils pour bien fixer vos objectifs.

Reprendre plaisir à manger

Voici quelques conseils qui ont permis à certains patients de reprendre du plaisir à manger :

  • Réduisez vos portions. Privilégiez les encas à forte teneur calorique, comme les dés de fromage, les noix ou les olives.
  • Évitez les aliments trop odorants et veillez à manger dans une pièce suffisamment aérée.
  • Mangez froid si les odeurs vous incommodent.
  • Créez un environnement relaxant.
  • Dressez joliment vos assiettes.

Tenir un journal de bord nutritionnel

Pour garder une trace des aliments et des astuces qui stimulent votre appétit, n’hésitez pas à tenir un journal de bord nutritionnel, dans lequel vous noterez tout ce que vous avez mangé, l’heure de vos repas et votre ressenti vis-à-vis de tel ou tel aliment consommé. Vous pourrez également y répertorier vos plats préférés. Si vous le tenez à jour pendant un certain temps, votre médecin pourra se servir de toutes ces informations pour mettre au point un régime adapté à votre traitement.

Prendre conseil auprès d’un nutritionniste

N’hésitez pas à demander l’avis d’un nutritionniste qui saura trouver le régime adéquat. Les frais non remboursés par l’Assurance Maladie sont en grande partie pris en charge par bon nombre de mutuelles3. Si votre traitement engendre des effets secondaires, nous vous recommandons de consulter un spécialiste. Néanmoins, le titre de « nutritionniste » ne désignant pas une profession réglementée, nous vous conseillons de faire appel à des professionnels diplômés d’État4. Pour plus d’informations, contactez votre médecin ou votre mutuelle.

Se creuser l’appétit en faisant de l’exercice

Le grand air et l’activité physique peuvent également stimuler votre appétit. N’hésitez pas à faire de courtes balades à pied ou à vélo. Si vous en constatez les bénéfices, vous pouvez progressivement augmenter le rythme de vos exercices. Il existe des programmes d’entraînement individuel permettant de renforcer votre forme physique et mentale, ainsi que votre sociabilité. Cliquez ici pour en savoir plus à ce sujet.

Se faire confiance et manger intelligemment

Faites l’inventaire des aliments que vous aimez, tout en veillant à ce qu’ils soient suffisamment nourrissants1. Ne vous cantonnez pas aux fruits et légumes ou aux produits prescrits dans le cadre d’un « régime spécifique » au traitement du cancer. Faites confiance à votre estomac et restez raisonnable ! Afin de mieux identifier les besoins de votre organisme, il est important de se sentir bien mentalement. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet ici. Votre appétit peut également varier en fonction du moment de la journée. Si vous avez plutôt faim le matin, faites-vous plaisir en savourant un petit-déjeuner copieux et partez ainsi du bon pied !

Tant que vous ne devez pas éviter certains aliments, vous pouvez accommoder vos repas à votre guise. En suivant le régime qui vous convient, vous prenez soin de vous et favorisez votre rétablissement1. Servez-vous de cette pensée encourageante pour lutter contre la perte d’appétit en mangeant ce que vous aimez. Nous vous recommandons de consulter votre médecin afin qu’il vous prescrive un régime adapté à vos besoins, qui tienne compte de vos goûts et contribue à soulager vos symptômes. C’est une stratégie qui s’avère payante sur le long terme :

  • Amélioration de l’état de santé général
  • Amélioration de la qualité de vie
  • Limitation des risques de malnutrition
  • Maintien des défenses immunitaires
  • Stabilisation du poids
  • Réduction des effets secondaires
  • Redécouverte du plaisir de manger

Le régime cétogène : une solution efficace ?

Bon nombre de médecins estiment que certains régimes spécifiques, tels que le régime « cétogène » ou « faible en glucides », ont des effets positifs sur le cancer. Suivre un régime strict, composé uniquement d’aliments « sains », donne une impression de contrôle dans un contexte fluctuant sur le plan professionnel comme dans la vie privée. Néanmoins, l’efficacité de ces régimes n’a pas été prouvée scientifiquement5. Les spécialistes mettent également en garde contre l’aspect unilatéral de ces programmes. La distinction entre les « bons » et les « mauvais » aliments restreint considérablement le type de denrées à consommer. Cela peut donc engendrer des symptômes de déficience liés à des carences nutritionnelles, ainsi qu’une perte de poids. Votre corps étant déjà mis à rude épreuve, il devient difficile de rester suffisamment en forme pour suivre le traitement dans les meilleures conditions. Il est primordial de demander l’avis de votre médecin avant d’adopter un régime spécifique.

Aidez votre organisme à lutter contre le cancer. Dans cette optique, l’alimentation joue un rôle clé. En sélectionnant intelligemment vos aliments, vous donnez à votre corps l’énergie nécessaire pour construire les défenses qui vous permettront de vaincre la maladie.

Liens utiles et coordonnées

Bibliographie :

  1. L’alimentation de l’adulte traité pour un cancer Quelques conseils pratiques – La Ligue contre le cancer : http://www3.ligue-cancer.net/files/national/article/documents/bro/alimentation_adulte.pdf
  2. Nutrition chez le patient adulte atteint de cancer : besoins nutritionnels, énergétiques et protéiques, au cours de la prise en charge du cancer chez l’adulte https://www.sfncm.org/images/stories/Referentiel_Egide-SFNEP/Nutrition-chez-le-patient-adulte-atteint-de-cancer-besoins-nutritionnels-nerg-tiques-et-prot-iques-au-cours-de-la-prise-en-charge-du-cancer-chez-l-adu.pdf
  3. Comment est remboursé une consultation chez un nutritionniste ou un diététicien ? https://www.matmut.fr/mutuelle-sante-ociane/conseils/dieteticien-nutritionniste-remboursement
  4. Définition du diététicien en France http://www.afdn.org/definition-dieteticien.html#:~:text=4371%2D4.-,Art.,%2C%20ing%C3%A9nieur%2C%20di%C3%A9t%C3%A9ticien%2C%E2%80%A6)
  5. Cancer : le régime cétogène en attente de preuves https://www.sciencesetavenir.fr/sante/cancer/cancer-le-regime-cetogene-en-attente-de-preuves_111683

Partager cette publication

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Articles Similaires