En France, près d’une femme sur neuf risque de développer un cancer du sein au cours de sa vie [1]

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Octobre est le mois de sensibilisation au dépistage du cancer du sein.

Octobre constitue, comme chaque année, le mois international de sensibilisation au cancer du sein et à son dépistage. En écho à la devise « Ensemble contre le cancer du sein », une multitude d’événements, de campagnes et d’activités sont organisés tout au long du mois d’octobre dans un but précis : accroître la prise de conscience du grand public face au cancer du sein et collecter des fonds pour la recherche sur la maladie, ainsi que pour la prévention, le diagnostic et les traitements.

Diverses organisations et initiatives participent à « Octobre rose » pour sensibiliser au cancer du sein par l’intermédiaire d’événements et de campagnes, et pour attirer l’attention sur l’importance du dépistage.

Le ruban rose

Aujourd’hui, le ruban rose est le symbole international reconnu de la campagne de sensibilisation sur l’importance du dépistage précoce du cancer du sein.  Il constitue aussi un signe de soutien moral à toutes les femmes touchées par la maladie.

Evelyn Lauder, fondatrice de la marque de cosmétiques Estée Lauder, en a eu l’idée après avoir été diagnostiquée d’un cancer du sein [2]. Elle souhaitait ainsi sensibiliser l’opinion internationale à la maladie. Depuis 1994, Estée Lauder lance chaque mois d’octobre une campagne afin de mettre l’accent sur l’importance du dépistage précoce, et encourage les femmes à exprimer leur solidarité envers les malades du monde entier. Cet appel a été entendu par des millions de femmes, mais aussi par des entreprises qui dédient des produits au « ruban rose » et donc au cancer du sein.

Pour en savoir plus sur le ruban rose et les autres rubans de sensibilisation, cliquer ici.

La forme de cancer la plus fréquente chez les femmes en France

Avec plus de 58 000 nouveaux cas diagnostiqués en France en 2018, le cancer du sein est la forme de cancer la plus répandue chez la femme [3]. Toutefois, si la tumeur est détectée à un stade précoce, les chances de guérison sont importantes. En effet, lorsqu’elle est détectée au stade précoce, la survie à 5 ans est de 99 % [4] contre 26 % pour un cancer métastasé. En dépit du nombre croissant de femmes touchées, le nombre de décès dus au cancer du sein diminue d’année en année, du fait de l’amélioration des traitements et d’un dépistage de plus en plus adapté au niveau de risque de chaque femme, qui permet de diagnostiquer ces cancers à un stade précoce [5].

Amélioration des options thérapeutiques

La diminution de la mortalité suite à un cancer du sein est en effet en partie imputable à l’amélioration des options thérapeutiques existantes et au développement de nouvelles options innovantes. Pour exemple, dans le domaine de la radiothérapie conformationnelle avec modulation d’intensité guidée par l’image (IG-IMRT), de nouveaux systèmes haute précision ont été mis en place ces dernières années afin de dispenser des traitements qui qui épargnent au maximum les tissus sains adjacents aux rayons et qui perturbent le moins possible le quotidien des patientes.

Une bonne qualité de vie malgré le cancer

Il est particulièrement important de comprendre que même après l’annonce du diagnostic de cancer, aussi angoissant que cela puisse être, la vie continue et qu’il est possible de maintenir une certaine qualité de vie.

Même pendant le temps du traitement, il est possible de conserver sa joie de vivre. Le facteur le plus important est de se concentrer sur les petits moments de bonheur du quotidien et d’en profiter pleinement. Vous pouvez également trouver du soutien en partageant vos pensées et vos craintes avec les autres malades, en rejoignant notamment un groupe de soutien.

Maintien d’une bonne qualité de vie

  • La plupart des patients atteints d’un cancer sont particulièrement inquiets face à la douleur pouvant être causée par la maladie ou les traitements. Il existe diverses façons de soulager et traiter la douleur, mais également d’apprendre à gérer ses angoisses.
  • Une question qui préoccupe souvent les patientes atteintes d’un cancer du sein est l’impact de la maladie sur leur sexualité et leur désir d’enfant. En fait, l’équilibre de la vie sexuelle est influencé par divers facteurs physiques et psychologiques, et est très sensible aux changements. C’est la raison pour laquelle il est important d’en parler ouvertement avec un médecin en qui vous avez confiance et aussi avec votre conjoint.
  • La fatigue et la sensation d’épuisement constituent des effets secondaires courants des traitements contre le cancer du sein, qui comprennent la chirurgie, la radiothérapie et/ou la chimiothérapie. Des mesures simples à mettre en place peuvent être bénéfiques : par exemple, écrire un journal de bord de votre énergie peut vous aider à adapter vos activités quotidiennes afin d’éviter celles qui sont particulièrement épuisantes et dont vous pourriez vous dispenser.
  • Une alimentation saine et équilibrée, combinée à un exercice physique approprié, contribue non seulement au succès du traitement mais garantit également aux patientes de rester actives. Les patientes peuvent demander à leur médecin des conseils diététiques propres au type de cancer du sein dont elles sont atteintes.

Profiter de l’expérience des autres malades

Nicole Kultau s’est vu diagnostiquer un cancer du sein, ce qui fut un énorme choc pour elle. Dans son témoignage, elle explique comment elle a fait face au diagnostic et aux étapes qui ont suivi.

Si, vous aussi, vous souhaitez partager votre expérience et encourager les autres malades, n’hésitez-pas à nous contacter par e-mail.

Vous trouverez de plus amples informations sur le cancer du sein sur les sites de La Ligue contre le cancer et d’Europa Donna France.


[1] https://www.ligue-cancer.net/article/26094_cancer-du-sein#:~:text=En%20France%2C%20une%20femme%20sur,dans%209%20cas%20sur%2010

[2] https://pinkribbonaward.fr/fr/estee-lauder-le-ruban-rose

[3] https://www.e-cancer.fr/Expertises-et-publications/Catalogue-des-publications/Synthese-Estimations-nationales-de-l-incidence-et-de-la-mortalite-par-cancer-en-France-metropolitaine-entre-1990-et-20182

[4] INCA 2019 – Dépistage du cancer du sein : avantages et inconvénients https://www.e-cancer.fr/Comprendre-prevenir-depister/Se-faire-depister/Depistage-du-cancer-du-sein/Avantages-et-inconvenients

[5] https://www.e-cancer.fr/Professionnels-de-sante/Les-chiffres-du-cancer-en-France/Epidemiologie-des-cancers/Les-cancers-les-plus-frequents/Cancer-du-sein.

Partager cette publication

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Articles Similaires